vendredi 28 août 2009

Kenny Arkana, Rappeuse de Lumière à découvrir absolument

"5è Soleil"

dimanche 23 août 2009

Alimentation et Ascension


La transition de l'humanité et l'avènement de l'Ère Nouvelle passent par un changement radical de nos habitudes alimentaires.

À l'heure où l'humanité s'apprête à vivre un changement de civilisation sans précédent, il nous a semblé important d'attirer l'attention de nos lecteurs sur le rôle essentiel de l'alimentation dans la réalisation (ou l'échec) du processus de transformation auquel nous allons tous être prochainement confrontés.
Éric Darche, conférencier, naturopathe et conseiller en diététique, est l'auteur d'un remarquable ouvrage intitulé "Mon alimentation, mon meilleur médecin".
Selon lui, « tout ce que l'on fait par habitude ou par tradition n'est que le résultat d'un schéma mental qui exécute, comme le ferait un ordinateur, un programme préétabli. Pour évoluer, grandir, s'améliorer, il ne faut pas avoir peur de sortir de sa "zone de confort" et de se jeter à l'eau (un peu à la manière de ceux qui décident un beau jour d'abandonner Windows pour se lancer à la découverte de Linux), c'est-à-dire accepter d'expérimenter de nouvelles potentialités inconnues mais dont on a pu étudier et reconnaître le bien-fondé et la justesse. Notre santé mérite le meilleur. Il nous faut donc lui donner le meilleur de nous-mêmes, en termes d'efforts, de choix, de valeurs. Rien de grand ne s'est accompli dans le monde sans enthousiasme. Nous possédons tous cette énergie nécessaire au changement, à l'amélioration réelle de nos conditions de santé. Il suffit d'y croire et d'orienter toutes nos forces de manière méthodique vers des choix qui la soutiennent et l'entretiennent. Il ne faut surtout pas se résigner ni se dire que l'on est impuissant face aux entités économiques colossales qui contrôlent notre quotidien et dont la santé publique semble être le dernier souci. Une société qui va mal n'est que le reflet de l'état des membres qui la composent. Chacun de nous est important et a un rôle à jouer, un rôle bien plus considérable que ne le suggèrent les rapports dictés par des lois soi-disant "sociales". En construisant intelligemment sa santé à travers tous les choix que cela implique, chacun d'entre nous contribue à l'élaboration ou au maintien de certains principes dont l'ensemble de la société profitera. Il n'est pas nécessaire d'être président de ceci, ou directeur de cela pour avoir une influence sur les autres. L'important est de ne jamais oublier qu'avant de vouloir changer la société, il est impérieux d'opérer des changements positifs sur soi-même. Si nos achats, particulièrement ceux qui concernent notre alimentation, deviennent des achats conscients, ils sont susceptibles d'influencer non seulement notre santé mais aussi l'économie, l'écologie et la politique. C'est à ce niveau que résident, entre autres, nos choix et notre véritable pouvoir. Après avoir accepté en toute conscience l'intérêt majeur d'adopter de nouvelles habitudes alimentaires plus saines, favorisant réellement notre santé, il ne nous reste plus qu'à concrétiser réellement nos choix, en les appliquant.» Voici à présent quelques extraits de ce nouveau et important livre d'Éric Darche.

Éric Darche L'alimentation aujourd'hui
« Celui qui comprend les lois fondamentales de la nutrition humaine, s'apercevra qu'il existe un équilibre dynamique permettant de se nourrir, d'une part sans surcharger son organisme, et d'autre part sans faire de l'alimentation une corvée dénuée de tout plaisir gastronomique. Malgré la nourriture de plus en plus dénaturée, transformée, et dévitalisée qui nous est habituellement proposée, il existe un chemin de santé permettant de vivre dans un plaisir constant. Une fois que certaines règles sont acquises et que l'on a trouvé son équilibre alimentaire, alors tout devient agréable, y compris la consommation occasionnelle d'aliments réputés malsains, puisque l'on devient capable d'apporter à son organisme des périodes d'élimination des toxines absorbées. Avec cette approche, rien n'est interdit, tout peut être consommé avec délectation, à la seule condition d'accompagner ce plaisir de modération et de vigilance. Un nouvel état d'esprit suffit pour que les plaisirs de la table ne soient plus incompatibles avec le plaisir d'être en bonne santé !
Il ne s'agit pas de s'enfermer dans des règles strictes. Bien au contraire, il est possible de goûter toutes les méthodes alimentaires, toutes les gastronomies et d'apprécier leurs palettes de saveurs, d'une manière plaisante et passionnante. (...) La maladie n'est pas une fatalité, une "tuile" qui nous tombe sur la tête. On ne "tombe" pas malade, on le devient, parce que c'est nous-mêmes qui fournissons à notre corps les ingrédients de son intoxication. Lorsque les organes d'élimination (foie, peau, poumons, reins et intestin) sont surchargés, des toxines restent dans le corps, et pour s'en débarrasser, l'organisme va créer des crises d'élimination sous forme, par exemple, de pathologies inflammatoire telles que rhinites, sinusites, bronchites, etc. (…)

Nous sommes tous plus ou moins convaincus que notre santé est le bien le plus précieux que nous possédons. Mais, d'après certaines études, le budget moyen actuellement consacré à l'alimentation par les ménages a régressé en comparaison de celui générations précédentes, pour favoriser les dépenses de loisir et de "confort". Ce phénomène de société encourage la consommation des produits les moins chers possible, au détriment de la qualité, ce qui, inéluctablement, a une influence négative sur notre santé. Au-delà de toute philosophie, ce qui devrait nous accompagner dans tous nos choix au quotidien, quelle que soit la décision apparemment insignifiante ou importante que nous ayons à prendre, c'est le concept de la Vie. Mettre au cœur de toutes nos préoccupations et actions, quelles qu'elles soient, la volonté de respecter la Vie et de la promouvoir sans cesse, nous permettra d'éviter bien des erreurs et bien des souffrances.
Le respect et l'amour de la Vie sous toutes ses formes, à commencer par la forme animale, est la base de toute alimentation saine.
Quels sont les facteurs connus ou méconnus qui peuvent affecter ou améliorer la santé ? Bien des personnes s'imaginent que, quelle que soit la qualité de leur alimentation, mais aussi de leurs pensées et de leurs sentiments, ils parviendront, avec un peu de chance, à préserver leur santé. La santé physique est bien sûr en étroite relation avec la qualité de nos aliments, mais notre mode de vie ainsi que notre manière de penser et les émotions qui en découlent l'affectent tout autant.

Une expérience a été faite aux États-Unis sur un groupe de 200 adolescents qui avaient été choisis pour tester leur système immunitaire, selon le protocole suivant :

- Première étape : Sélectionner un groupe de jeunes personnes ayant un système immunitaire correct évalué selon la vivacité des globules blancs, et possédant un nombre suffisant de toutes les catégories de cellules immunitaires.
Une analyse d'échantillon sanguin a donc été effectuée sur chaque individu.

- Deuxième étape : Visionner un film montrant Mère Teresa en train d'aider et de soigner des miséreux en Inde, ainsi que des lépreux. Avant la projection du film, les enfants qui faisaient partie de l'expérience étaient très peu intéressés par ce sujet.

- Troisième étape : Après que le film ait été visionné, une nouvelle analyse sanguine a été effectuée. Les chercheurs ont observé un renforcement très net du système immunitaire de tous les participants sans exception.

- Quatrième étape : Visionner un autre film de nature complètement différente et comportant de nombreuses scènes de violence.

- Cinquième étape : Nouvelle analyse sanguine : le système immunitaire de l'ensemble des participants a alors accusé une forte immunodépression (amoindrissement des capacités immunitaires). Il est devenu encore nettement moins fort que lors du premier test effectué avant la projection du premier film.

Cette expérience laisse à penser que la qualité des émotions que nous suggèrent les films mais aussi les jeux vidéo, les livres, revues, journaux télévisés, etc. peut affecter nos défenses immunitaires, de manière aussi certaine qu'une alimentation dénaturée et déséquilibrée.

« Les maladies sont causées par la peur, la colère, l'ignorance, l'attachement et autres émotions perturbatrices ainsi que par les actions négatives motivées par ces pensées négatives (Cf. ci-dessous). Nos pensées et actions négatives laissent des empreintes sur notre esprit qui se manifestent alors sous forme de maladies ou autres problèmes. Ces empreintes permettent aussi aux pensées perturbatrices et aux actions négatives de ressurgir. La santé est liée à la confiance, à la paix, à la connaissance et au détachement (Cf. ci-dessus) ».
Lama Thoubten Zopa Rimpoché

Y a-t-il une évolution ou adaptation génétique de l'homme ?
Il y a quelques années déjà, une convention regroupant des généticiens du monde entier s'est tenue à Mexico sur le thème du "changement d'ADN". Les conclusions de ses travaux n'ont pas été divulguées, par crainte d'effrayer la population.
Le Docteur Berrenda Fox a cependant déclaré, lors d'une interview : « Des changements ont lieu actuellement, des mutations qui, selon les généticiens, ne s'étaient encore jamais produites. » D'après ce médecin, on a découvert chez certains enfants et aussi chez des adultes la présence d'une double hélice d'ADN et même, chez quelques uns, d'une troisième hélice d'ADN !

Les médecins de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) ont suivi un garçon né avec le virus du SIDA. L'enfant a été examiné à six mois, à un an, puis à cinq ans où il a été constaté que toute trace de séropositivité avait disparu. Puis les chercheurs ont étudié les caractéristiques génétiques de cet enfant et découvert que son ADN actif possédait 24 cordons au lieu des 20 que comporte normalement celui des autres êtres humains. On a ensuite testé son système immunitaire, ce qui a permis de révéler qu'il était 3000 fois plus performant que celui de la moyenne des autres enfants.

D'après certains spécialistes, ce phénomène concernerait aujourd'hui environ 1 % de la population mondiale. . .

Ceci étant, il serait déraisonnable de croire que, grâce à l'amélioration et à l'adaptation de notre patrimoine génétique dont bénéficient déjà certains, on puisse désormais se permettre n'importe quelle hygiène alimentaire, n'importe quel mode de vie. Ce raisonnement ne ferait que participer à la hausse de toutes sortes de pathologies. Il suffit, pour s'en convaincre, de constater l'augmentation actuelle préoccupante du nombre des cancers, des maladies cardiovasculaires ou encore des maladies neuro-dégénératives à travers le monde.

L'homme est toujours tenté de s'affranchir des lois qui le régissent, mais les maux dont il souffre lui rappellent qu'il serait sage pour lui de se mettre enfin à l'écoute de la Vie et de lui donner la première place, quoiqu'il fasse ou entreprenne. »

Extraits du nouveau livre d'Éric Darche (Juin 2007) "Mon Alimentation, mon meilleur médecin" (Éd. Testez…) ÈRE NOUVELLE –

Extraits de "Un Cours en Miracle"
















Magnifique et émouvant extrait de ce livre-monument.

6. Écoute — tu saisis peut-être comme une allusion à un état ancien pas tout à fait oublié; vague, peut-être, mais aussi étrangement familier, comme une chanson dont le nom est depuis longtemps oublié, et les circonstances dans lesquelles tu l'as entendue complètement effacées de ta mémoire. Ce n'est pas tout le chant qui t'est resté mais seulement un petit brin de mélodie, qui ne se rattache ni à une personne ni à un lieu ni à rien de particulier. Mais cette petite partie suffit pour que tu te souviennes combien ce chant était beau, comme le cadre dans lequel tu l'as entendu était merveilleux et combien tu aimais ceux qui étaient là et l'écoutaient avec toi.

7. Les notes ne sont rien. Pourtant tu les as gardées en toi, pas pour elles-mêmes mais comme le doux souvenir de ce qui te ferait pleurer si tu te souvenais combien cela t'était cher. Tu pourrais te souvenir, pourtant tu as peur, croyant que tu perdrais le monde que tu as appris depuis. Et pourtant tu sais qu'il n'y a rien dans le monde que tu as appris qui te soit même moitié moins cher que cela. Écoute et vois si tu te souviens d'un chant ancien que tu connaissais il y a si longtemps et qui t'était plus cher que toutes les mélodies que tu t'es enseigné à chérir depuis.

8. Au-delà du corps, par-delà le soleil et les étoiles, passé tout ce que tu vois et pourtant vaguement familier, il est un arc de lumière dorée qui s'étire devant toi en un grand cercle resplendissant. Et tout le cercle se remplit de lumière sous tes yeux. Les bords du cercle disparaissent, et ce qui est à l'intérieur n'est plus du tout contenu. La lumière s'étend et recouvre tout, allant jusqu'à l'infini et brillant à jamais, sans rupture ni limite nulle part. À l'intérieur tout est joint en parfaite continuité. Il n'est pas possible non plus d'imaginer qu'il pourrait y avoir quoi que ce soit à l'extérieur, car nulle part cette lumière n'est pas.

9. Telle est la vision du Fils de Dieu, et tu le connais bien. Telle est la vue de celui qui connaît son Père. Telle est la mémoire de ce que tu es : une partie de cela, avec tout cela en dedans et joint au tout aussi sûrement que tout est joint en toi. Accepte la vision qui peut te montrer cela, et non le corps. Tu connais ce chant ancien, et le connais bien. Rien ne te sera jamais aussi cher que cet ancien hymne d'amour que le Fils de Dieu chante encore à son Père.

Mémoires d'Atlantide


Témoignage inhabituel et fort d'une personne ayant retrouvé une mémoire d'Atlantide.

Bonjour à tous

C'était dimanche dernier, le 26 avril. J'ai su que des tribus amérindiennes étaient réunies, nord et Sud, pour prier ensemble.
Ce jour là j'avais rendez vous avec une personne qui sait aider à enlever les traces des vieilles histoires qui nous plombent. Je ne comprenais pas comment tant de gens pouvaient m'avoir nui et comment j'avais passé une vie à subir des histoires incroyables, alors que mon cœur est rempli d'amour et que je ne faisais de mal à personne. J'ai passé ma vie en revue avec les dates qu'il avait trouvées. Cela était facile et même léger. C'est à la fin que m'est revenu une histoire dont j'avais déjà eu des bribes, et que des personnes m'avaient signalées pour m'avoir vue dans ladite scène, sans que je n'en aie ni les détails ni les émotions. Mais cette fois j'ai été servie !

Je me suis vue gardienne d'un très gros cristal. Dans une salle en situation de catastrophe, fermer des portes étanches pour pouvoir finir des opérations d'urgence, pendant que l'eau montait. Nous allions tous mourir. Certains d'entre nous avaient pu partir mais une grande partie de la population allait aussi mourir. C'était une décision très dure de fermer ces portes là car dans notre salle, il y avait des portails spatio-temporels et toute la population aurait pu être sauvée en les prenant.
J'ai fermé les portes alors que je savais que des membres de ma famille, des amis, allaient s'agglutiner devant pour supplier qu'on ouvre. En vain. Ils n'auraient gagné que quelques heures. Et encore. Une de mes proches était une jeune femme, elle est restée dehors contre la porte avec des enfants à pleurer et se sentir abandonnée. J'étais un homme et assez âgé mais en belle santé. Toute sa vie, elle a fait ce cauchemar de l'eau qui monte. Elle a revécu la mise à la porte et l'abandon et me l'a rendu un petit peu...C'est ma mère de cette vie.
Nous étions un peu moins d'une dizaine dans cette pièce et un peu plus que trois, je n'ai pas tout vu. Nous étions dans une urgence énorme de fermer des vortex par lesquels nous subissions une intrusion d'un peuple conquérant. Nous ne pouvions pas le voir d'une part parce que cela n'existait pas dans notre conscient, cela n'était pas dans notre monde, et peut être étions nous dans une sorte d'orgueil de nous croire invincibles, ce qui peut être, a été la faille. Ils voulaient s'approprier notre cristal. S'ils mettaient la main sur ce cristal, ils pouvaient faire un mal indicible dans tout l'univers ou en tous les cas, bien plus que seulement sur la terre. Alors on devait absolument fermer les portes de l'espace par lesquelles ils arrivaient, barrant par là le droit du peuple à se sauver. Mais nous ne pouvions pas expliquer aux gens que nous étions dans l'obligation de les sacrifier car si ces intrus prenaient le cristal, ils prendraient les portes aussi et il n'y aurait plus de paix nulle part.
Nous étions un peuple pacifique et télépathique. Dans l'urgence, j'ai fermé mes canaux de communication pour ne pas entendre tous les hurlements de gens désespérés, leurs peurs, leurs colères, car nous devions d'une part empêcher les intrus de mettre la main sur ce cristal, d'autre part fermer les portes (des sortes de vortex), et troisième tâche, transférer à une vitesse incommensurable, toutes nos connaissances dans des supports, je ne sais plus lesquels (je crois que ce sont les crânes de cristal), voir même se servir de relais humains eux, partis, pour transférer toutes nos données mais de cerveau à cerveau. Il ne restait pas une milliseconde de concentration mentale de disponible ; il fallait sauver notre civilisation pour qu'elle renaisse plus tard et apporte sa richesse au monde un jour. deux ou trois intrus ont réussi à pénétrer quand nous fermions le dernier vortex mais la terre tremblait car ce n'est pas la mer qui est passée dessus nous mais la terre qui s'enfonçait. Une partie de la salle s'est écroulée sur eux. Le cristal a été mis à l'abri dans les profondeurs de la terre, en sommeil en attendant son heure, nous avons réussi au moins cela. L'homme qui m'a aidée à me pardonner avait une autre partie de la scène car lui aussi était gardien de cristal. Il a dû me soutenir à bout de bras tellement c'était dur de retrouver ce souvenir et surtout, de l'accepter.
Il m'était arrivé dans le monde des rêves de transférer toutes mes connaissances à un vieil initié Aborigène qui se demandait comment ces blancs pensaient, c'était une énigme pour lui. Ce jour là en rêve éveillé, je lui transférais tout mon savoir et et je me demandais comment je savais faire une telle chose. Le vieux était vraiment content et m'a remerciée au nom de son peuple, disant que cela allait les aider... Je ne sais pas où il est ni comment il s'appelle...Je reviens à cette scène où j'ai fermé mes sens télépathiques, à cause de l'urgence, car si j'entendais tous ces désespoirs, peurs et colères, cela allait m'engloutir et tout serait perdu. Dans cette vie je suis née sourde dans les fréquences aiguës, celles des cris des femmes et des enfants. Dans cette vie j'ai pendant toutes mes années, fait ce cauchemar de vagues énormes qui déferlent sur une cité et sur moi.
Je viens de retrouver la mémoire, ou une mémoire. Tous les gardiens vont retrouver la leur, il en manque, à l'heure où j'ai écrit, un ou deux et alors, j'ai compris que nous allions reconnecter ce cristal et que la terre devait émerger à nouveau. J'ai eu peine à le croire. Mais c'est bien ce que j'ai compris. Je remercie les prières de mes frères et sœurs car je crois qu'elles y sont pour quelque chose.
Nous n'avons pas pu dire à la population ce qui se passait. Nous n'avons pas pu leur demander pardon de ne pas avoir su les protéger et pardon de ne pas avoir su prévoir ce qui se passait. Nous n'avons pas pu leur dire que nous ne les abandonnions pas, car ces portes fermées laissaient tout supposer et jamais ils n'avaient connu le silence télépathique, c'était incompréhensible. Le pire c'est, si vous saviez combien mon cœur les aimait et combien c'était lourd pour nous de faire cela, s'ils avaient senti cet amour là tout aurait changé. Mais les évènements nous ont obligé à faire comme cela et il faut croire que c'était voulu.
Certains des proches sont morts dans une colère et une révolte contre l'autorité, incompétente, à un point que vous ne pouvez pas imaginer. Un de mes proches fait partie de ces gens là qui sur plusieurs vies, s'est vengé, y compris pendant l'inquisition. J'ai vu que j'avais été d'accord d'être torturée, brûlée et tuée car je me sentais tellement coupable de n'avoir pas pu éviter ce massacre, que j'ai accepté de nombreuses vies martyres. J'ai vu mon père, enseveli avec une longue agonie, me maudire ainsi que tous les responsables, mourir dans une grande colère, et j'ai compris pourquoi quand je suis née il a pris peur à voir mon visage en mettant la main sur les yeux de ma mère pour lui dire de ne pas me regarder, j'ai compris pourquoi rien que de croiser mes yeux d'enfant, il était en colère et m'a tant frappée. J'ai même compris qu'en m'incarnant j'étais consentante pour cela car j'ai toujours eu un poids horrible de culpabilité sans en savoir la cause, quelque chose de terrible au fond du cœur, une sensation d'irréparable et d'être en cause dans quelque chose d'incommensurable. J'avais juste. Plus ma mémoire revenait, plus je sentais cette chose immonde et si Dieu ne m'a jamais punie, jamais, c'est moi qui me suis maudite toute seule et qui ait généré tout ce qui m'est arrivé. Non seulement j'ai ramassé toute la clameur des mourants, mais la pire de toutes a été la mienne.
Quand l'Atlantide vivait, c'était la prospérité et l'amour, la fraternité et le progrès à un point que c'est inimaginable. Je comprends pourquoi j'ai souvent eu la sensation de vivre chez les néandertaliens, en prenant ma voiture par exemple. Quand tout ce peuple télépathique s'est trouvé bloqué aux portes, alors qu'ils savaient qu'il y avait des portails d'évacuation, ça a été un concert de désespoir, colère, rancune, abandon, hurlements... et comme tout le monde percevait tout le monde, jamais il n'y eut dans l'humanité un moment aussi douloureux et ce bain émotionnel atroce a plongé le monde dans la division. Avant, les Atlantes maintenaient un bon climat sur la terre et un inconscient collectif relié aux forces de vie et à l'amour. Quand ils ont perdu la tête, en supposant que leurs responsables s'étaient enfuis ou les laissaient tomber, car tous ne savaient pas qu'une intelligence étrangère et malveillante voulait s'introduire, ils sont morts en mettant dans l'humanité ; dans la grande mémoire, une trace profonde qui déclenchera un refroidissement du climat, des troubles cérébraux pour dix mille ans.
Les gens morts dans ce bain émotionnel se sont jurés "plus jamais je ne veux sentir cela" alors l'humanité a commencé à refouler les émotions. Le cerveau féminin a été affecté. Le masculin a pris le pas sur le féminin. L'agriculture a commencé et l'homme a possédé la terre puis la conséquence, la femme. La femme le lui a rendu. L'illusion de la division, de la séparation, s'est installée dans l'inconscient collectif de façon beaucoup plus dramatique, rendant les gens malheureux plus que jamais, avec en plus la sensation d'avoir perdu les siens, sa terre, sa famille. Ceux qui sont morts en se disant "j'ai tout perdu", inconscient que quelque part ils tenaient à la matière, ont commencé à avoir peur de manquer et c'est ainsi qu'avec leur forme pensée ils ont eu besoin de posséder, de créer l'agriculture pour ne pas manquer, en parfaite harmonie avec un climat qui, répondant à leurs demande, avait changé.
Une bonne partie des bourreaux des siècles qui ont suivi sont les victimes de la catastrophe qui n'ont pas pardonné aux gens missionnés pour les protéger, et dotés des plus grands pouvoirs de médiumnité ou de soin. Ce profil là leur est devenu une horreur et une cible, qu'ils ont ensuite exercé sur des centaines de vies. D'autres ont été dans la peur ou l'abandon. D'autres encore ont été choqués de découvrir l'intrusion d'un peuple conquérant dans une dimension d'esprit qui leur était étrangère.
Ceux là ont, par leurs formes pensées, généré des siècles plus tard l'intrusion d'autres peuples mal intentionnés et leur race a failli être exterminée de nouveau. Dans ces conquérants, trouvaient aussi certains de leurs frères, missionnaires religieux en chasse contre l'hérésie, toute forme de savoir intuitif. C'est aussi l'héritage de cela qui a poussé les indiens Arawak à se suicider en masse devant l'arrivée des colons français. Plutôt mourir que de se faire prendre en esclavage. Aujourd'hui il doit n'en rester que 400. Un peuple qui a payé cher et dont les descendants sont tellement insoumis, qu'ils ont du mal avec la loi.
Je vous écris car il est urgent non seulement de pardonner, de vous pardonner dans cette vie, mais pour toutes ces choses qui continuent de se perpétuer depuis des millénaires. Et si j'ai reçu cette mémoire c'est peut être aussi pour la partager et contribuer à la paix, aussi avertir. Car si l'on ne pardonne pas, les mêmes causes peuvent générer encore la même histoire et je sais que c'est urgent de le dire.
Aujourd'hui j'ai envie de retrouver mes frères et sœurs par delà des mers et mon souhait est que nous retrouvions l'harmonie, l'unité. Je vous invite à faire très attention à toute forme pensée de résistance, de révolte ou d'injustice ou de peine, qui sont des ancrages dont le risque est de vous entraîner dans les plus profondes mers. Entrez dans l'acceptation la plus grande et surtout même si cela devient totalement délirant, ne participez à aucune forme d'opposition même en vous. Ce qui n'empêche pas l'action, attention, c'est une question d'état d'esprit. J'écris car c'est urgent.
Je vous invite tout de suite à vous mettre en accord avec chacun des quatre éléments, en vous présentant, en chantant pour eux, en leur parlant et en leur demandant humblement de bien vouloir vous prévenir s'ils devaient se déployer, et de vous protéger, vous et ceux que vous aimez. Nommez tous vos proches devant ces éléments et même présentez leurs photos, ça peut toujours servir. Si qui que ce soit devez mourir alors pardonnez à tous et à vous même depuis les origines à maintenant, je dis qu'il est important que l'on sache mourir en paix et tout laisser sans mettre de traces pareilles dans la Grande Mémoire. Car nous ne mourrons pas vraiment... N'est ce pas.
J'aimerais que ce message soit distribué aux peuples premiers, et pour ceux qui veulent entrer en contact avec moi, j'y joins l'image d'une pierre qui m'est proche. Pour les techniques plus « modernes » je demande aux destinataires de ce mail de bien vouloir faire le relais...

En vous remerciant, je vous embrasse de tout mon cœur
Kushik Samie

L'Univers dans ton Coeur...


Il était une fois un homme assis... à l’entrée de la ville

Un jeune homme s’approcha et lui demanda : “ je ne suis jamais venu ici, comment sont les gens qui habitent cette ville ? ” Le vieil homme lui répondit : “ Comment étaient les gens dans la ville d’où tu viens ?
- Egoïstes et méchants, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’étais content de partir.
- Tu trouveras les mêmes, lui répondit le vieil homme. ”

Un peu plus tard un autre homme s’approcha de lui et lui posa la même question : “Je viens d’arriver dans la région, comment sont les gens dans cette ville ?
” Le vieil homme lui répondit de même : “ Dis-moi mon garçon, comment étaient les gens de la ville d’où tu viens ?
- Ils étaient bons, accueillants, bienveillants, honnêtes. J’y ai de nombreux amis et j’ai eu beaucoup de mal à les quitter."
- Tu trouveras les mêmes ici, répondit le vieil homme.

Un Marchand avait entendu les deux conversations.
Dès que le deuxième jeune homme s’éloigna, il s’adressa au vieillard sur un ton de reproche : “ Comment peux-tu donner deux réponses complètement différentes à la même question posée par deux personnes ? ”
Le vieil homme dit :“ Mon fils, chacun porte son univers dans son cœur... D’où qu’il vienne, celui qui n’a rien trouvé de bon par le passé ne trouvera rien de bien ici non plus. Par contre, celui qui avait des amis dans l’autre ville trouvera ici aussi des amis loyaux et fidèles... ...
Car vois-tu, les gens sont, vis à vis de nous ce que nous trouvons en eux

Sur les Ames Soeurs, Jumelles etc.


Âme Soeur, Ames Jumelles, Familles d'Ame et l'Ascension

Cette notion d'âmes sœurs et de flammes jumelles est très importante.
Il y a des millions d'années, ce sont constituées des groupes d'âmes. Ces âmes, complémentaires, se sont réunies. Elles se sont réunies pour œuvrer ensemble et atteindre un but, un objectif. Elles se sont suivies tout au long des vies. Pas forcément incarnées en même temps mais constamment en lien énergiquement. Lorsque des âmes d'un même groupe se rencontrent durant leur incarnation, elles sont comme aimantées, car forcément elles se reconnaissent et leur complémentarité fait qu'elles s'accordent parfaitement.
C'est ce qu'on appelle les âmes sœurs, elles font partie de la même famille, travaillent sur un même objectif et ne se perdent jamais complètement de vue.

Aniel on parle généralement d'âmes sœurs pour des relations amoureuses, qu'en est-il ?
Le sexe n'a rien à voir, car d'une incarnation à l'autre le sexe change et est différent. Les âmes n'ont pas de sexe, simplement lorsque deux âmes sœurs se rencontrent dans une relation amoureuse, leur rencontre prend une dimension particulière, car il y a accord sur tous les plans.
Les flammes jumelles c'est un peu différent. Chaque personne est "attachée" à une flamme jumelle. On peut avoir plusieurs âmes sœurs, mais on n'a qu'une seule âme jumelle. L'âme jumelle c'est la dualité de l'âme. Chaque âme expérimente la dualité.
Les familles d'âmes sont elles-mêmes reliées les unes aux autres car tout est inter-relié. Le travail de chaque famille d'âme est complémentaire au travail des autres familles.
Tout est toujours relié, il faut bien avoir cette notion en tête, il n'y a jamais de rupture entre les âmes ou familles d'âmes.
Une famille d'âme est un groupe d'âmes uni dans un même travail, dans une même dynamique, un même objectif.
Le principal objectif actuel de l'ensemble des âmes est l'Ascension. C'est un objectif global et général à toutes les âmes.
Seulement, concernant cette Ascension, certains groupes d'âmes ont pour objectif l'aide à ce passage. Il est clair alors que les âmes se retrouvent et se rassemblent pour mener à bien leur objectif. Individuellement leur force est moindre, mais regroupées elles pourront se faire entendre des autres et ainsi les guider.
Voilà pourquoi des groupes se forment répondant à l'appel intérieur. Vous avez tous répondu à cet appel intérieur, vous vous êtes tous reconnus dans cet objectif commun.
Chaque groupe d'âme est attiré par un appel vibratoire, une fréquence spéciale, comme les aimants qui s'attirent. Les âmes sont attirées les unes vers les autres sans en avoir conscience. C'est quelque chose qui se combine sans qu'il soit nécessaire de faire appel à la volonté. C'est dans l'ordre des choses. Lorsque quelque chose d'important, de fort se produit pour un groupe d'âme, il est normal qu'elles se regroupent, se retrouvent, se rassemblent parce qu'elles suivent le même chemin. L'Ascension étant quelque chose d'extraordinaire, les âmes ascensionnent en même temps que leur groupe.

Aniel, que se passe-t-il pour une famille avec des âmes qui appartiennent à plusieurs groupes d'âmes???
C'est justement ce qui aidera à l'Ascension. Les membres des premiers groupes ascensionneront avec leur famille (parents enfants, même si pas du même groupe d'âmes). Ces âmes ayant ascensionné avant leur groupe attireront les autres âmes de leur groupe vers l'Ascension (phénomène d'aimant). En quelque sorte ils préparent le passage pour leur groupe d'âmes. En se joignant au groupes d'âmes des premières vagues, ils sont des sortes d'éclaireur, des Lumières, des phares pour leur propre groupe.
Le nom cosmique est une sorte de reconnaissance. Les âmes ont oublié leurs origines. Le nom cosmique revient lorsque l'on est retourné au fond de Soi pour retrouver son nom d'origine, son vrai Soi, ce nom qui n'a pas changé d'incarnations en incarnations. Ce nom qui vous relie au Cosmos et au TOUT, ce nom qui vibre à l'unisson. Ce nom est le retour aux sources mais aussi le passage vers l'infini, c'est l'alpha et l'oméga, c'est le ÊTRE.

ANIEL, POUR QUE S'ACCOMPLISSE CE QUI DOIT S'ACCOMPLIR.
Canalisé par Muriel (Much)

Comme une Tasse de Café


Jolie petite histoire d'auteur inconnu (de moi)

Tu ne verras plus jamais une tasse de café de la même façon.

Une jeune femme visite sa mère et lui parle de sa vie et comment elle a de la difficulté à passer à travers chaque journée.
Elle ne sait pas comment elle va s'en sortir et elle envisage d'abandonner. Elle est tellement fatiguée de se battre continuellement. Elle a l'impression que lorsqu'un problème est résolu, un nouveau se présente.

Sa mère l'amène à la cuisine. Elle remplit trois casseroles d'eau et les place sur les ronds du poêle à feu élevé. L'eau se met à bouillir rapidement.
Dans la première casserole, la mère ajoute des carottes. Elle met des œufs dans la deuxième casserole, et dans la troisième, elle met des grains de café moulu. Elle laisse reposer et bouillir, sans dire un mot.
Au bout de 20 minutes, elle ferme le feu. Elle égoutte les carottes et les place dans un bol. Elle sort les œufs et les met dans un bol. Finalement, elle vide le café dans un bol.

Se tournant vers sa fille, elle demande : 'Dis-moi ce que tu vois?' '
Des carottes, des œufs et du café', répond la fille.
Sa mère lui demande de se rapprocher des carottes.
La fille se rapproche et note que les carottes sont molles.
La mère lui demande ensuite de prendre un œuf et de briser la coquille, ce que fait la fille. Cette dernière observe alors que l'œuf est dur. Finalement, la mère demande à sa fille de goûter au café. La fille sourit en goûtant à l'arôme riche du café.
La fille lui demande ensuite : 'Qu'est-ce que ça signifie, maman?'

Sa mère lui explique que chacun de ces objets a fait face à la même adversité : de l'eau bouillante. Chacun a réagi différemment. Les carottes sont arrivées fortes et dures. Cependant, après avoir été soumises à l'eau bouillante, elles se sont ramollies et sont devenues faibles. Les œufs étaient fragiles. Leur coquille mince protégeait leur liquide intérieur, mais après avoir passé du temps dans l'eau bouillante, ils sont devenus plus durs à l'intérieur. Les grains de café moulu étaient uniques, quant à eux. Après avoir été soumis à l'eau bouillante, ils ont changé l'eau.

'Lequel es-tu?, demande la mère à sa fille. '
Quand l'adversité frappe à ta porte, comment réagis-tu?
Es-tu une carotte, un œuf ou un grain de café ?'
Souviens-toi de ceci : Lequel suis-je? Suis-je la carotte qui semble forte, mais qui devient molle et perd de sa force devant la douleur et l'adversité? Suis-je un œuf qui débute avec un cœur malléable mais qui change quand la situation se réchauffe? Ai-je un esprit fluide, mais après un décès, une rupture, une difficulté financière ou un autre défi, suis-je devenu plus dur et fermé? Est-ce que ma coquille se ressemble, mais du côté intérieur, suis-je amer et dur avec un esprit rigide et un cœur de pierre? Ou suis-je un grain de café?
Le grain, en fait, change l'eau chaude, la circonstance qui amène la douleur. Lorsque l'eau devient chaude, il relâche sa fragrance et sa saveur.
Si tu es comme le grain de café, quand les choses semblent être les pires, tu deviens meilleur et tu changes la situation autour de toi. Quand les temps semblent les plus sombres et que les difficultés sont les plus grandes, est-ce que tu t'élèves à un autre niveau? Comment gères-tu l'adversité? Es-tu une carotte, un œuf ou un grain de café?
Puisses-tu avoir suffisamment de joie pour te rendre douce, suffisamment de défis pour te rendre forte, suffisamment de peines pour te garder humaine, et suffisamment d'espoir pour te garder heureuse.
Les gens les plus heureux n'ont pas nécessairement le meilleur de tout; ils ne font que ressortir le meilleur de tout ce que la vie met sur leur route.
L'avenir le plus clair sera toujours basé sur un passé oublié; tu ne peux pas aller de l'avant dans la vie à moins de laisser aller les blessures et tracas du passé. Quand tu es né, tu pleurais et les gens autour de toi souriaient.
Vis ta vie pour qu'à la fin, tu sois celle qui sourit quand tout le monde autour de toi pleure.

La Théorie du Centième Singe


La théorie dite “du 100ème singe”

En bref: Sur une île japonaise un macaque a un beau jour transmis à ses congénères la pratique de laver sa patate dans l’eau du ruisseau… hé oui cela évite d’avoir à avaler ou à cracher la saleté des patates pas lavées ! Phénomène étrange… à partir d’un certain nombre, par exemple 99, quand la pratique s’est étendue au centième singe c’est toute la communauté qui s’est mise à laver ses patates ! plus incroyable encore: les singes des îles avoisinantes eux aussi se sont mis à laver leur patates… alors qu’aucun singe de l’île n’a voyagé ni n’a téléphoné à ses cousins des autres îles…

Le centième singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité
Ken Keyes Jr est l’auteur de « The Hundredth Monkey », « Le centième singe » (1), l’histoire vraie d’une fable extraordinaire qui aujourd’hui résonne avec notre destin en tant qu’Humanité.
Une espèce de singe japonais, le macaque japonais ( macaca fus cata ), a été observée à l’état sauvage sur une période de 30 ans.
En 1952, sur l’ile de Kos hima, des scientifiques nourrissaient les singes avec des patates douces crues en les jetant sur le sable. Les singes aimaient le goût des patates douces, mais trouvaient leur saleté déplaisante.
Une femelle âgée de 18 mois, appelée Imo, pensait qu’elle pouvait solutionner le problème en lavant les patates dans un ruisseau tout près. Elle enseigna ce truc à sa mère. Leurs compagnes de jeu apprirent aussi cette nouvelle façon de faire et l’enseignèrent aussi à leurs mères.
Cette innovation culturelle fut graduellement adoptée par différents singes devant les yeux des scientifiques. Entre 1952 et 1958, tous les jeunes singes apprirent à laver les patates douces remplies de sable pour les rendre plus agréables au goût. Seuls les singes adultes qui imitèrent leurs enfants apprirent cette amélioration sociale. Les autres singes adultes conservèrent leur habitude de manger des patates douces sales.
À l’automne de 1958, un certain nombre de singes de Kos hima lavaient leurs patates douces - leur nombre exact demeure inconnu. Supposons que lorsque le soleil se leva un matin, il y avait 99 singes sur l’île de Kos hima qui avaient appris à laver leurs patates douces. Supposons encore qu’un peu plus tard ce-matin là, un centième singe appris à laver les patates. Alors quelque chose d’étonnant se produisit !
Ce soir-là presque tous les singes de la tribu se mirent à laver leurs patates douces avant de les manger. Un peu comme si l’énergie additionnelle de ce centième singe créa une sorte « de percée scientifique » !
Mais ce n’est pas tout : la chose la plus surprenante observée par ces scientifiques fut le fait que l’habitude de laver les patates douces se transmit de façon inexpliquée et simultanée à des colonies de singes habitant d’autres îles ainsi qu’à la troupe de singes de Takasaki yama sur le continent qui commencèrent aussi à laver leurs patates douces. C’est ainsi que le macaque japonais fut surnommé le « laveur de patates ».

Conscience et masse critique
Cette histoire est remarquable car elle souligne deux points capitaux qu’il nous serait utile de retenir pour notre avenir à court et moyen terme.
Tout d’abord, pour qu’un tel changement soit possible, il ne suffit pas qu’un petit groupe adopte une attitude différente. Il ne s’agit pas ici de la domination exercée par une minorité utilisant la force et la coercition mais au contraire de l’accession d’un groupe a un niveau de conscience plus élevée (2). C’est ici la première clé.
Et voici la seconde. Bien que le nombre exact puisse varier, ce « Phénomène du Centième Singe » (3) signifie que lorsque seulement un nombre restreint de personnes apprend une nouvelle façon de faire, celle-ci peut devenir partie intégrante de la conscience de toute la communauté. En effet, à un moment donné, si seulement une personne de plus se met à adopter cette nouvelle prise de conscience, son champ d’action s’étend de telle sorte que cette prise de conscience est adoptée par presque tout le monde ! C’est le miracle des deux clés réunies.

Notre avenir
Il est naturel de penser que pour changer le monde, il faut qu’au moins la moitié de la population plus une personne y consente. Après tout, nous sommes en démocratie. Mais, et le centième singe est là pour nous le rappeler, les choses ne fonctionnent pas tout à fait ainsi. En vérité, il n’est pas nécessaire que la moitié des gens soit prête. Ce qui est important, c’est que la nécessité d’un changement fasse l’objet d’une prise de conscience d’un nombre suffisant de personnes.
Aujourd’hui, nous sommes engagés dans une course contre la montre. Certains d’entre nous sont prêts à tout au nom de Dieu, du profit, du pouvoir ou pour conserver leur mode de vie aussi inadapté que gaspilleur, même si cela conduit à la fin du monde. A l’opposé, d’autres cherchent avec sincérité des solutions valables aux problèmes humains, sociaux, économiques et politiques de notre planète. Ces derniers incarnent une conscience supérieure de ce qu’est la Vie. A mesure qu’un nombre de plus en plus grand d’entre nous intégrera cette conscience, nous nous rapprocherons de la masse critique. Voilà l’essentiel. C’est une condition que l’humanité peut maîtriser. Pour cela, nous devons nous rassembler et choisir d’évoluer consciemment, dans la co-création, vers un nouveau monde. Lorsque cette masse critique sera atteinte, les choses changeront de façon soudaine et irréversible et l’Humanité dans son ensemble basculera dans un nouveau paradigme.
Nous avons largement les moyens, depuis quelques décennies, de mettre fin à toute vie humaine sur Terre. Or la coexistence d’une technologie avancée avec une conscience limitée est un mélange dangereux. Sans une prise de conscience planétaire, tôt ou tard la première croisera la deuxième et ce sera probablement le début de la fin.
Notre avenir est entre nos mains à tous, bien plus que nous ne le pensions. Dans un monde où les trois quarts des habitants sont encore confrontés à des problèmes de survie quotidienne et où presque le quart restant s’accroche à ses acquis et ses intérêts propres, il aurait été illusoire de penser rallier la majorité à une prise de conscience plus vaste en conquérant les âmes une à une. Mais avec « le phénomène du centième singe », cela n’est plus impossible.
Au niveau individuel, c’est la prise de conscience qui est la clé. Au niveau collectif, c’est notre nombre. Entre les deux, la masse critique est la solution. Le reste se fera naturellement. Mais nous n’avons pas tout notre temps. La Terre souffre, les humains souffrent et d’autres sont prêts à utiliser notre technologie mortelle pour asseoir définitivement leur domination.

Notes
1) Ce livre est libre de droits d’auteur (copyrights) et le matériel peut être reproduit en tout ou en partie.
2) A ne pas confondre donc avec la minorité d’hommes qui dirigent la Terre. Même s’ils étaient dix fois plus nombreux, personne ne les suivrait s’ils renonçaient à la force armée et économique. 3) Il est aisé d’observer le « phénomène du centième singe » car les exemples abondent autour de nous. Quelques exemples : L’Internet, avec la mise en réseau d’ordinateurs, apporte nombre d’avantages et décuple les possibilités d’utilisation. A partir du moment où un nombre suffisant de sites et de connections ont été crées, le phénomène Internet s’est « embrasé » jusqu’à s’étendre sur l’ensemble de la planète et à bousculer nos vies

The Kumbaya Movie

Planète Terre

Magnifique planète !

Ambassadeur de l'Unitude

Beau message de Timothy freke (en anglais) autour de la création de la journée mondiale de l'Unitude lancée par Humanity's Team, collectif créé à la suite des livres fantastiques de Neale Donald Walsh "Conversations avec Dieu" (Ed. Ariane)



Voici un autre lien présentant un "WisdomFlash", petite vidéo puissante sur "Conversations avec Dieu" :

http://www.consciousone.com/friends/index.cfm?PID=148



Vous pouvez aussi visiter le lien suivant, qui propose une initiative intéressante et originale autour de ce livre.

http://unlivreunerencontre.wordpress.com/

vendredi 21 août 2009

La Fameuse Grippe selon un Grand Professeur du CHU de Grenoble

Jean Paul Stahl et la grippe H 1N1 un article sonore de France Info par le chef de service des Maladies infectieuses au CHU de Grenoble. Selon lui, les autorités en font beaucoup trop, pour ce qui est une maladie……bénigne.
Le lien :
http://www.dailymotion.com/video/x9r8lg_jean-paul-stahl-et-la-grippe-h1N1_tech

jeudi 20 août 2009

Univers Vibratoire


Voici une canalisation reçue par Caroline Leroux et Simon Leclerc qui explique clairement à mon avis, l'importance et le fonctionnement de nos pensées et donc des vibrations que nous émettons.

ABRAHAM : "Votre influence dans l'Univers Vibratoire"

Habituellement, nos amis physiques ne sont pas très à l'aise avec l'idée du contraste parce que la plupart d'entre eux continuent de croire que « le monde n'est pas tel qu'il devrait être, et nous sommes (ou vous êtes) tous revenus pour que le monde devienne meilleur, pour rectifier ce qui n'est pas correct et se débarrasser des mauvaises choses ». Mais à partir de votre perspective non physique plus large, vous ne percevez pas cette réalité temps/espace comme étant une réalité endommagée ou inférieure, ou en tant que quelque chose qui est supposé devenir quelque chose d'autre. À la place, vous voyez cette réalité comme étant une expérience merveilleuse, équilibrée et contrastée qui correspond au meilleur de toute chose que vous connaissez et qui offre un lieu pour diriger votre attention dans une direction.

Le contraste est essentiel pour prendre de nouvelles décisions - et une nouvelle décision est ce qui conduit la pensée au-delà de ce qui a existé auparavant.
Sans contraste, vous ne pourriez pas diriger l'Énergie, et le fait de diriger l'Énergie est ce qui vous amène à une conclusion, c'est ce qui vous permet d'être décisif. Et puisque tout est Énergie et que vous êtes ceux et celles qui la moulez, la dirigez, rien ne sera jamais plus exaltant ni plus satisfaisant pour vous que de jouer avec les différents contrastes afin de prendre une décision claire. Ceci vous permettra ensuite de diriger votre attention vers ce que vous avez décidé et de ressentir l'Énergie, celle qui crée des mondes. Ressentez-la circuler à travers vous et Créer ce sur quoi vous placez votre attention !

Le moment où la plupart d'entre vous êtes le plus heureux est le moment où les conditions sont à leur meilleur, parce que la plupart d'entre vous êtes encore au stade d'observer les conditions extérieures. Notre désir est de vous assister à mettre en place votre propre Tonalité afin que peu importe les conditions extérieures que vous observez, elles ne viennent plus influencer vos vibrations ni vous éloigner de votre Vibration Primordiale. Ceci est l'expérience physique ultime : Être tellement bien connecté avec l'Énergie Essentielle que peu importe ce que vous voyez ou observez, ceci ne vous transporte plus dans des bas-fonds, dans des vibrations étrangères à ce que vous êtes véritablement.

Nous voulons vraiment vous aider à réaliser consciemment que vous êtes des Créateurs et un Créateur est celui/celle qui dirige l'Énergie. Nous voulons vous amener à ressentir l'union entre votre perspective physique et votre Perspective Non Physique. Nous voulons vous amener à ressentir le plaisir, la clarté, la passion, l'enthousiasme et le sentiment d'accomplissement d'être un être physique habitant un corps physique et utilisant le mécanisme de l'attention pour diriger l'Énergie à partir de sa perspective individuelle. Nous voulons maintenant que vous ressentiez votre action de créer, qui est en réalité l'action de mouler l'Énergie. Nous voulons que vous commenciez à diriger l'Énergie par choix en conscientisant, par la façon dont vous vous sentez, comment vous la dirigez, comment vous êtes aligné au départ avec l'Énergie Source. Quelle quantité de cette Énergie Source attirez-vous à travers vos désirs, quelle quantité laissez-vous circuler en direction de l'objet de votre création.

L'Univers est basé sur la vibration et vous, en tant qu'extension physique de cette Énergie Non Physique qui a créé tout ce qui est, êtes des vibrations en tant que telle. Vous êtes des êtres vibratoires.
Tout est Énergie et tout est vibration. Tout vibre, tout est en communication et réagit en réponse et en interaction avec les autres choses qui vibrent. Autrement dit, nous faisons tous partie d'un Univers Vibratoire.
Tout vibre et lorsque vous y portez votre attention et y maintenez votre attention pour aussi peu que 17 secondes, peu importe ce que ces vibrations sont, elles commencent à s'inclure dans votre mélange vibratoire. Et ainsi, pendant que tout ce à quoi vous portez votre attention s'inclut dans votre vibration, celle-ci devient affectée par ce à quoi vous portez votre attention. Et pendant que vos vibrations deviennent affectées par ce à quoi vous portez votre attention, l'Univers entier se met à réagir différemment à votre nouvelle expression vibratoire.
Votre sixième sens vibratoire

Dans votre environnement physique, vous vous êtes habitués à traduire une vibration de façon à ce qu'elle ait un sens pour votre être, et ce de plusieurs façons. Vos sens physiques sont, sans exception, des traducteurs vibratoires. Autrement dit, ce que vous voyez avec vos yeux est une interprétation physique de la vibration. Ce que vous entendez avec vos oreilles est une interprétation physique de la vibration. Ceci n'est pas trop difficile à comprendre n'est-ce pas ? Vous avez compris que les vibrations et le son sont les mêmes et ceci est facile à accepter pour vous. À travers vos ondes radios, téléphoniques et télévisées, vous comprenez que les vibrations peuvent être traduites de façon à ce que vos sens physiques puissent les comprendre. Mais ce que nous voulons vous enseigner est que vous avez un sens à l'intérieur de vous qui vous permet de comprendre et de traduire pour vous les vibrations les plus subtiles de l'Univers. Et puisque l'Univers dans lequel vous vivez est entièrement vibratoire, même cette extension physique de la Source Non Physique, alors vous pouvez comprendre que ce que vous ressentez vous renseigne au sujet des vibrations. À ce moment, vous devenez pour la première fois puissant dans votre propre expérience.

La plupart des gens ne sont pas puissants dans leur expérience parce qu'ils ne font qu'observer avec leurs yeux, leurs oreilles, leur nez ou leurs doigts. Ils utilisent leurs sens physiques pour observer. Et pendant qu'ils observent, ils absorbent la vibration. Cette vibration qu'ils observent, peu importe qu'elle soit bonne ou mauvaise, irradie alors à l'intérieur d'eux. Elle fait ensuite partie de leur point d'attraction et ils en sont alors profondément affectés.

Lorsque les observateurs deviennent les poseurs de bombes
La plupart d'entre vous ne comprenez pas que vous pouvez créer une Tonalité vous permettant d'éviter de recevoir toutes ces vibrations extérieures. La plupart d'entre vous vous sentez susceptibles ou vulnérables face aux vibrations extérieures, peu importe ce qu'elles sont. C'est pourquoi vous vous abaissez et vous défendez, vous vous sentez vulnérables et sur la défensive. C'est aussi pourquoi vous avez créé toutes ces lois et règles qui vous dérangent. C'est pourquoi vous bombardez ceux et celles qui ne vous comprennent pas et que vous vous isolez de ceux et celles qui sont différents. Parce qu'aussi longtemps que vous vous sentirez susceptibles face à leurs vibrations, vous voudrez limiter celles-ci. Si vous ne pouvez contrôler vos propres vibrations, alors vous voulez contrôler ce que les autres font et éviter de les voir faire des choses qui vous dérangent. Vous croyez que la seule façon de vous sentir bien est de ne pas voir ces choses qui vous font sentir mal. Ceci devient alors un cercle vicieux, n'est-ce pas ? Alors nous voulons vous offrir une compréhension de base sur la façon dont tout ceci fonctionne.

La puissante Loi de l'Attraction
Tout est vibration. La façon dont vous attirez les expériences à vous, ou que vous les permettez, fonctionne avec la puissante Loi de l'Attraction. C'est réellement la seule loi qu'il vaille la peine de discuter parce tout survient dans vos vies par la Loi de l'Attraction. Ce que cette loi stipule est que « les vibrations qui sont identiques se rassemblent ». Autrement dit, « ce qui se ressemble s'attire ». Lorsque vous offrez une vibration, les autres éléments de votre Univers physique qui vibrent de façon similaire entrent alors en relation avec elle. Lorsque l'émetteur du signal radio envoie un signal, vous pouvez entendre ce qu'il dit en vous syntonisant à ce signal. Et à chaque instant, la même chose se produit à un niveau inconscient et vibratoire. Quand vous offrez une pensée, celle-ci vibre. Vous offrez alors cette pensée vibratoire au monde et vous avez à ce moment accès aux autres pensées similaires.

Afin de véritablement comprendre la Loi de l'Attraction, nous voulons vous offrir cet exemple parce qu'une fois que vous l'aurez compris, tout le reste deviendra plus clair pour vous. La Loi de l'Attraction signifie l'inclusion. Autrement dit, il n'existe pas de « loi de répulsion ». Il n'existe pas non plus de loi de « éloigne-toi de moi ». Il n'existe pas de « loi d'exclusion », pas plus qu'il n'existe de loi de « non, je ne veux pas ceci ». Il n'y a que l'inclusion. Ce que cela signifie est que peu importe où je dirige mon attention, j'inclus ceci dans mon expérience.

L'attention envers une chose l'inclut
Lorsque je vois quelque chose que je veux et que je le regarde et l'observe pendant aussi peu que 17 secondes, que je le ressens, que je deviens une partie de cette chose, que j'en parle, que je dirige mon attention vers cette chose que je veux et que je lui dis « oui », je l'inclus dans ma vibration. Elle fait littéralement partie intégrante du signal que j'émets, ce qui veut dite que par la Loi de l'Attraction, j'y ai maintenant accès. Mais lorsque vous observez des choses que vous ne souhaitez pas et que vous dites « non » à celles-ci, « allez-vous en, je ne vous veux pas, voleur, meurtrier, maladie ou cette chose que je ne souhaite pas », lorsque vous observez cette chose que vous ne désirez pas et que dans votre élan vous lui dites « non », vous l'incluez dans vos vibrations. Quand vous dites « oui » à une chose, vous l'incluez. Quand vous dites « non » à une chose, vous l'incluez. C'est l'attention qui l'inclut.

Alors vous voilà, mes très chers cœurs bénis, vous déplaçant dans votre environnement physique, observant partout autour de vous, incluant toutes sortes de choses dans vos vibrations, et ensuite vous questionnez « pourquoi est-ce que ceci m'arrive ? » Lorsque vous comprenez que l'Univers répond de façon absolue, entière et sensible aux vibrations que vous lui offrez et que vous commencez à comprendre comment les lui offrir de façon intentionnelle, alors vous reprenez le contrôle absolu de votre expérience. Vous devenez une extension de votre Énergie Source en train d'accomplir sa raison d'être.

Vous êtes un Créateur
L'Énergie de votre Source, certains la nomme l'Âme, d'autres la nomme Force Divine, cette Source circule vers vous et à travers vous en tout temps. C'est l'Énergie créatrice qui continue de créer. Et vous êtes un Créateur qui, tel un vortex, un canal ou un vaisseau, choisissez d'utiliser cette Source d'Énergie qui a créé les mondes et de la canaliser à travers vos désirs, vers une extension plus grande de la Création.

Avez-vous déjà entendu dire : « demandez et vous recevrez » ? Et bien ce que ceci signifie est que quand, à travers votre expérience physique et à travers ce contraste puissant et magnifique dans lequel vous vivez, vous arrivez à une nouvelle conclusion, une nouvelle décision ou un nouveau désir, quand ce désir vit à l'intérieur de vous, même si vous ne l'exprimez pas avec vos mots, l'Énergie Universelle commence alors à circuler en direction de ce désir. Et si vous êtes en résonance vibratoire avec ce que vous désirez, alors l'objet du désir se manifeste rapidement.
Souvent, vous n'êtes pas en résonance vibratoire avec vos propres désirs parce que ceux-ci sont nés du contraste. Autrement dit, disons que vous êtes malade et que dans votre inconfort vous commencez à dire des choses comme « Oh, je souhaite me sentir bien. Je veux vraiment me sentir bien de nouveau », mais votre attitude est « je suis malade ». Ceci est votre état « je suis malade ». Ceci est la façon dont vous vous sentez « je suis malade ». Alors à partir de cet endroit où vous ne vous sentez pas bien, à partir de votre maladie, vous dites : « Je veux la santé. Pourquoi est-ce que l'Univers ne répond pas à ma demande ? Quels sont tous ces mensonges au sujet de 'demandez et vous recevrez' ? J'ai demandé et demandé et demandé et je suis toujours malade ».

La formule pour créer dit : Identifiez vos désirs et ensuite, faites en sorte d'être en résonance vibratoire avec votre désir afin que le signal que vous émettez soit le bon. Alors quand vous offrez le signal de la santé, alors la santé devient votre expérience. Ensuite vous dites : « Alors Abraham, c'est facile à faire pour quelqu'un qui se sent déjà bien. C'est facile d'offrir la vibration de la santé quand je suis bien. Mais comment est-ce que j'offre la vibration de la santé quand je suis malade ? » Alors nous vous dirons que c'est en vous rappelant quand vous étiez bien, en imaginant que vous êtes bien, en prétendant que vous êtes bien, en diminuant l'emphase que vous mettez sur le fait d'être malade et en augmentant l'emphase sur la sensation d'être bien. Ceci est votre tâche. Autrement dit, c'est ce qu'est l'Aventure de la Création !

Vous n'êtes pas venu sur terre uniquement pour régurgiter ce qui est. Vous n'avez pas dit : « Je vais avancer et regarder autour de moi et en regardant, je vais vibrer et pendant que je vibre, je vais créer et peu importe ce qui sera. Il n'y a pas de bien, il n'y a pas de mal. Et je vais simplement regarder tout autour. Je serai très objectif. Je serai très balancé. Lorsque je vais voir des mauvaises choses, je vais créer des mauvaises choses, et lorsque je vais voir de bonnes choses, je vais créer des bonnes choses. » Vous n'avez pas dit ceci, pas plus que vous n'avez dit : « je vais manger autant de nourriture qui goûte mauvais que de nourriture qui goûte bon. »
Vous avez dit : « Je vais avancer dans la vie et à travers mon expérience, je vais accomplir ce que je désire. Et lorsque j'aurai accompli ce que je désire, je vais atteindre une harmonie vibratoire avec ce qui est, et par la loi de l'attraction, ceci deviendra alors mon expérience. »

Notre désir est de vous assister dans votre compréhension de l'expérience d'offrir vos vibrations. Nous voulons vous aider à devenir conscient des vibrations que vous offrez. Nous voulons vous aider à offrir celles qui correspondent à vos désirs, parce que quand vous le faites, l'Univers doit alors vous livrer l'objet de vos désirs. Et dans un avenir prochain, vous deviendrez moins attaché à la création des choses et davantage fasciné par le processus qui fait circuler l'énergie créatrice à travers vous.

Appréciez le processus
C'est magnifique de créer toutes ces choses. Nous voulons que vous obteniez tout ce que vous désirez. Nous voulons que chacune des idées qui vous viennent puisse se manifester dans votre expérience. Mais nous ne voulons pas nécessairement qu'elle se manifeste rapidement parce nous souhaitons que vous puissiez apprécier le processus de la création. Autrement dit, si vous pouviez en cet instant précis penser à quelque chose et le voir se manifester instantanément, vous vous ennuieriez instantanément. Ce qui apporte la vie c'est la force vitale qui circule en vous, c'est la sensation de l'Énergie qui circule à travers vous. La vie est le processus de Création.
Lorsque vous observez quelque chose que vous désirez, que vous maintenez votre attention sur cette chose et que vous donnez naissance à une nouvelle idée, cette dernière à travers vous appelle littéralement la force vitale à elle. C'est la sensation de la passion. Mais si vous donnez naissance à une idée et que vous commencez à en douter, à vous en inquiéter, à la tester lorsque celle-ci, à travers vous, commence à attirer la force vitale à elle, vous n'êtes à ce moment plus en résonance avec votre propre désir. Alors pendant que cette idée fait de son mieux pour continuer d'attirer à elle la force vitale permettant d'accomplir votre désir, vous devenez vibratoirement décentré par rapport à lui parce que vous incluez des vibrations opposées à l'intérieur de vous. Alors même si le désir commence à attirer à lui la vie, vous ne vous sentez plus très bien dans le processus de création parce que l'Énergie qui circule en vous est happée par l'Énergie contradictoire qui existe aussi en vous. Vous êtes alors en présence d'une émotion négative.

Une émotion négative est ce que vous ressentez quand vous introduisez une vibration plus basse et lente à l'intérieur d'une fréquence plus haute et rapide.
Lorsque vous comprendrez ce que l'on ressent lorsque l'on attire de l'Énergie, beaucoup d'Énergie et qu'on lui permet de circuler, vous n'allez plus jamais recevoir dans vos vies quelque chose que vous ne désirez pas obtenir (que ce soit par défaut ou en ne le reconnaissant pas). À travers votre propre processus d'essais et d'erreurs, vous apprendrez à déchiffrer l'énergie pendant que vous l'attirez à vous et lui permettez de circuler.

Lorsqu'une émotion négative est ressentie comme étant normale
Lorsque vous vivez une émotion négative, ce qui est votre indicateur vous signalant qu'en ce moment vous ne vibrez pas à la vitesse de votre Énergie Source, vous n'en êtes souvent pas conscient parce qu'après tout, une émotion négative a commencé à devenir normale pour la plupart d'entre vous... Autrement dit, n'est-il pas normal de se sentir un peu intimidé ou dépassé par un événement ? Et lorsque vous vous acclimatez à la sensation de cette émotion négative, ce que vous faites en réalité c'est que vous vous acclimatez à une vibration plus basse. Vous devenez alors habitué à une vibration qui n'est pas en correspondance avec la vitesse de la clarté, avec la vitesse de la santé, avec la vitesse de l'abondance, avec la vitesse de qui vous êtes réellement. Cette vibration correspond à la vitesse vibratoire de ce que la plupart des gens vivent, soit la vitesse de ce que vous observez la majorité du temps. Mais elle ne correspond pas à la vitesse vibratoire de ce que vous êtes réellement. Et parce que cette vibration est alors ressentie comme étant normale, votre Système de Guidance intérieure devient alors moins vif et vigilant, vous privant ainsi de ses bénéfices magnifiques.

Si nous étions dans vos souliers, nous ne permettrions, ni n'accepterions, ni ne tolérerions longtemps de vivre une émotion négative. À la place, nous utiliserions l'émotion négative de la façon dont elle a été conçue par vous au départ. Nous la sentirions et la reconnaîtrions pour ce qu'elle est réellement, soit un censeur indiquant qu'en ce moment précis, mon attention est dirigée vers quelque chose qui n'est pas en harmonie vibratoire avec qui je suis réellement, ou avec ce que je désire. Cet état n'a pas à être permanent, mais il sera ressenti tant et aussi longtemps que je maintiendrai ma croyance, mon attitude ou mon attention dans cette basse vibration.

Imaginez un ventilateur silencieux qui déplace l'air dans votre direction. Vous ne pouvez l'entendre, mais vous savez qu'il fonctionne parce que vous ressentez l'air qui circule sur votre corps. Maintenant, enfoncez un crayon dans le ventilateur. Ceci créera toute une commotion, n'est-ce pas ? Ça tranchera peut-être même le crayon en deux. Alors ce crayon dans le ventilateur, c'est l'émotion négative. Lorsque vous introduisez une vibration plus basse et lente dans une fréquence plus haute et rapide, ceci produit un ralentissement de l'Énergie qui était présente au départ. Et lorsque l'énergie ralentit son rythme par rapport à sa vibration Source naturelle, vous vous sentez mal. Voici ce qu'est une émotion négative. C'est ce que vous ressentez lorsque quelque chose sur lequel vous portez votre attention, donc quelque chose que vous incluez dans vos vibrations, vous amène à vibrer différemment de ce que vous êtes réellement.

Dans votre état naturel, vous vibrez à un taux très élevé, pur et rapide. Mais lorsque vous choisissez une pensée qui ne correspond pas à votre vitesse vibratoire naturelle et que vous introduisez ou incluez cette nouvelle vibration dans votre mélange vibratoire, le résultat est qu'il y a un ralentissement de la vibration naturelle de votre être. Et ceci est parfait puisque vous avez le libre arbitre. Vous pouvez donc faire ceci autant de fois que vous le désirez. Mais quand vous ralentissez le contenu vibrationnel de votre être, vous ressentez alors le ralentissement. Et ce ralentissement est l'émotion négative. C'est ce qui est ressenti par vous.

Pourquoi est-ce que la maladie survient ?
Au même titre que l'exaltation entraîne une augmentation des vibrations, l'appréciation amène une augmentation des vibrations et le sentiment de soulagement entraîne l'augmentation des vibrations, la sensation d'une émotion négative est la sensation d'inclure une vibration plus basse dans votre énergie. Et c'est la raison pour laquelle toutes les maladies, toutes les choses que vous considérez comme étant mauvaises, tout ce qui arrive à quiconque qui ne vibre pas à la vitesse de ce que vous voulez réellement, est accompagné d'une émotion négative. Et parce que la plupart d'entre vous n'avez pas compris que les émotions négatives et positives sont vos systèmes de guidance vous permettant de reconnaître à quelle rythme vibrent vos propres vibrations, vous avez alors appris à vous acclimater à ces émotions négatives.
Vous offrez à chaque instant une expression vibratoire de vous-même, tout comme le fait une radio émettrice. Vous êtes telle une station radiophonique continuellement en onde, offrant à chaque instant cette expression vibratoire de qui vous êtes et invitant l'Univers entier à y répondre. L'Univers reconnaît votre signal et est continuellement en train de trouver sa correspondance.

La plupart des humains n'offrent pas intentionnellement leur signal parce qu'ils n'ont pas décidé lequel ils veulent transmettre. À la place, la plupart des humains offrent le signal qu'ils observent, peu importe ce qu'il est.

Le processus des 17 secondes
Si vous observez une belle chose, pendant que vous l'observez, elle vibre. Et pendant qu'elle vibre, si vous maintenez votre attention sur elle pour aussi peu de temps que 17 secondes, vous commencez à vibrer selon sa vibration. Il en est ainsi, quel que soit ce qui se reflète dans votre vibration. Puisque l'Univers perçoit le signal que vous transmettez, qui est le résultat de votre réponse à ce que vous observez présentement, il accepte ce signal comme votre signal de sortie. Il le voit comme votre point d'attraction et le fait correspondre à d'autres choses semblables.
Si ce que vous observez est quelque chose dont vous ne voulez pas, cette chose vibre aussi. Et lorsque vous maintenez sur elle votre attention pour plus de 17 secondes, vous commencez à vibrer selon sa vibration. Et alors, l'Univers accepte cela comme étant votre point d'attraction et le fait correspondre à d'autres choses semblables. Parce que l'Univers répond à votre signal, quand ça va bien, ça va encore mieux, et quand ça va mal, ça va encore plus mal.

Alors que vous entrez en résonance avec les choses qui vous entourent au lieu d'établir votre propre tonalité, ou d'émettre votre propre signal, vous ne vous sentez pas en contrôle de votre propre point d'attraction. Cela parce que vous émettez un signal involontairement car vous n'avez pas encore tout à fait appris, ou vous n'êtes pas encore arrivé à croire, que vous pouvez établir votre propre tonalité et que l'Univers y répondra quelle qu'elle soit.

Pourquoi « non » veut dire « oui »
Quand vous en arrivez à comprendre que « non » ne veut pas dire « non » mais que toujours il signifie « oui », alors vous commencez à remarquer que souvent vous dites « non » à quelque chose. Ce que nous voulons que vous compreniez, c'est que c'est votre habitude de dire « non » qui est responsable de votre vibration impure. C'est elle qui est responsable des brouillages de votre vibration, des contradictions dans votre vibration.

Quand vous dites « Je veux une nouvelle voiture rouge », l'Univers répond à la vibration de votre désir. Mais quand vous dites « Mais une nouvelle voiture rouge coûte trop cher », l'Univers répond aussi à cette vibration. Lorsque l'Univers répond à deux vibrations contradictoires, rien ne change pour vous. Rien de vraiment mauvais n'arrive, mais rien de vraiment bon non plus, quand vous êtes aussi objectifs que la plupart d'entre vous le sont.

Dix années sans thé chaud
Ainsi vous nous dites souvent : « Abraham, je veux plus d'argent mais je ne sais pas d'où il viendra. J'aimerais vraiment avoir plus d'argent. Je connais beaucoup de monde qui ont de l'argent. Je crois que l'argent pourrait venir à moi mais il ne vient pas. Je ne comprends pas pourquoi il ne vient pas à moi. Il vient à eux. Je sais que l'argent est une bonne chose et je crois qu'il y a des moyens, mais pourquoi ne vient-il pas à moi ? »
C'est comme vouloir une bonne tasse de thé chaud. Alors, vous faites chauffer l'eau. Vous allumez le feu sous votre théière et puis, juste avant que l'eau ne bouille, vous l'éteignez. Et puis vous le rallumez, et juste avant que l'eau ne bouille, vous l'éteignez. Et puis vous le rallumez encore, et juste avant que l'eau ne bouille, vous l'éteignez. Et vous dites : « Pendant dix ans, j'ai essayé d'avoir de l'eau chaude. » Et nous disons : « Vous n'avez juste qu'à laisser le feu allumé. »
Vous avez été entraînés à être très objectifs, à peser les pour et les contre, les plus et les moins. En fait, c'est en partie une bonne chose parce que le contraste vous est nécessaire pour en arriver à une décision. Et bien que cela vous semble une bien faible raison lorsque vous vivez des choses que vous ne voulez vraiment pas vivre, vous ne négligeriez pas du tout le contraste en observant cela d'une perspective non-physique plus étendue.

Si vous ne connaissez pas ce qui n'est pas voulu, vous ne pouvez pas connaître ce qui est voulu.
Alors, la clé est celle-ci : en tant que créateurs humains volontaires, vous devez trouver une façon d'utiliser le contraste pour décider de ce qui est voulu. Ce que vous voulez faire est de passer au crible les données contrastantes avec l'intention d'en extraire celle que vous voulez.
Lorsque vous passez en revue les oppositions avec l'intention de choisir ce que vous voulez, vous utilisez le contraste dans le sens où vous êtes nés pour le faire. Vous utilisez le contraste de la façon dont votre être intérieur le fait. Mais quand vous passez en revue les oppositions pour définir ce qui n'est pas voulu et que vous maintenez cette position résistante en disant « Non, je ne veux pas cela », maintenant vous avez transformé le contraste, qui aurait pu bien vous servir, en résistance, qui ne vous servira jamais bien.

Laissez flotter votre bouchon
Imaginez un bouchon de liège flottant sur une étendue d'eau et dansant à la surface. Et, pour le besoin de notre analogie, sachez qu'en haut à la surface est la vibration haute et pure. C'est la vibration de votre Source. C'est qui vous êtes réellement. Maintenant saisissez ce bouchon et maintenez-le sous l'eau pendant que vous vous concentrez sur quelque chose de non désiré ou pendant que vous doutez ou ne croyez pas, ou pendant que vous tabassez quelqu'un ou vous-même... Maintenant, ayant à l'esprit que ce bouchon est sous l'eau à cause de l'attention que vous portez à quelque chose qui ne lui correspond pas, laissez-le aller. Détachez votre attention de ce qui a fait que le bouchon est descendu sous l'eau. Et qu'arrive-t-il au bouchon quand vous le laissez aller ? Il bondit directement vers la surface. La raison pour laquelle nous insistons beaucoup pour que vous entendiez cette importante analogie est que nous voulons que vous sachiez que c'est là que serait naturellement votre vibration si vous ne portiez pas attention à quelque chose de vibratoirement différent. Nous voulons que vous compreniez que vous n'avez pas à travailler fort pour accéder à la plus haute vibration. Vous n'avez pas à travailler du tout. Vous avez seulement à ne plus porter attention à ces choses qui maintiennent votre bouchon sous l'eau.

Les petits enfants enthousiastes
Au début, ça prend un peu de pratique. Si nous vous visitions aux premiers jours de votre expérience physique, nous laisserions cette partie de côté, entièrement, parce que les petits enfants naissent avec des bouchons flottants. Ils n'ont pas encore développé l'habitude de penser qui maintient les bouchons sous l'eau. Ils sont remplis d'eux-mêmes. Avez-vous remarqué ? Ils débordent d'énergie. Ils débordent de vie. Ils débordent d'enthousiasme. Ils débordent de passion. Ils débordent de toute cette énergie de la Source. Ils sont de purs êtres intérieurs non-physiques incarnés dans la chair, et vous leur dites : « Non, non, non, non, non, non, non, non, non. Vous êtes trop heureux. Vous êtes trop bruyants. Vous êtes trop curieux. Vous êtes trop enthousiastes. Arrêtez ça. Arrêtez ça ! Arrêtez ça !! Arrêtez ça !!! » Et après environ quatre ou cinq ans de ce discours, leurs bouchons descendent avec les vôtres. Alors vous dites : « Bon, nous les avons moulés. Nous les avons moulés à notre convenance. » Et nous disons : « Pauvres petits ! S'ils avaient seulement pu être éloignés de vous pour leurs quelques premières années, jusqu'à ce qu'ils aient développé cette attitude que la vie est bonne et que tout est bien, alors vous n'auriez pas été capables de les soumettre. » En d'autres mots, s'ils avaient pu seulement vivre leur expérience sans votre influence pour noyer leur bouchon...

Vous venez parfois à ces rencontres et nous vous entendons dire à vos amis des choses comme « Je m'en vais apprendre comment faire flotter mon bouchon » ou « Je m'en vais apprendre comment élever mes vibrations ». Ce que nous désirons beaucoup que vous nous entendiez dire est que vous n'avez pas à apprendre comment faire flotter votre bouchon ou élever vos vibrations. C'est la chose la plus naturelle que vous n’ayez jamais faite. Mais il est utile d'apprendre quelles sortes d'habitudes de pensée vous avez qui empêchent votre bouchon de flotter. La bonne nouvelle est qu'à chaque fois que cela arrive, vous avez en vous un système de guidage qui vous le fait savoir. C'est ce qu'est l'émotion négative.

Lorsque vous sentez la colère, la peur, la frustration, le blâme, la culpabilité ou toute autre émotion que vous décririez comme émotion négative, cela veut dire, à chaque fois, que vous portez attention à quelque chose et que par conséquent, vous incluez sa plus basse vibration dans votre mélange vibratoire, vous rendant maintenant vibratoirement différent de votre propre Source. Ainsi, cette émotion négative que vous ressentez est une sorte de retrait. Ce n'est pas vraiment un retrait parce que votre être intérieur ne se retire jamais de vous, mais quelquefois vous syntonisez une fréquence radio qui est différente de celle de votre envoyeur, votre Source, et vous ne pouvez établir la connexion.

Quelle est votre longueur d'onde ?
Vous ne monteriez pas dans votre voiture et ne choisiriez pas un poste de radio à 97 en espérant entendre un poste à 101 FM. Le feriez-vous ? Vous ne diriez pas à votre ami : « Je sais que c'est là et je veux qu'il vienne à moi. J'ai syntonisé 97 et ce que je veux va venir. » Vous ne feriez pas ça, n'est-ce pas, parce que vous comprenez que dans ce monde vibratoire il y a un transmetteur et il y a un récepteur, et que pour que le récepteur reçoive ce qu'envoie le transmetteur, le récepteur doit être sur la même longueur d'onde que le transmetteur. Et tout dans l'Univers fonctionne exactement de la même manière. Vous devez syntoniser la vibration qui corresponde à la vibration de votre désir de sorte que celui-ci corresponde à la vibration de votre Source, sinon ça ne fonctionne pas. Il n'y a rien au monde qui puisse y changer quoi que ce soit si votre poste n'est pas syntonisé à votre Source.

Quand vous prenez le temps d'aligner votre énergie, de syntoniser votre vibration à la vibration de votre désir, rien ne peut empêcher celui-ci de venir à vous. Mais si vous ne prenez pas le temps d'aligner la vibration de votre désir à la vibration de votre croyance, il n'y a rien au monde qui puisse y changer quoi que ce soit.
Vous continuez d'essayer. Vous continuez de trouver différents mots et différentes actions et vous proposez différents processus, espérant que vous serez l'exception aux lois de l'Univers et que vous défirez cette loi de l'attraction, mais nous vous promettons que cela ne se produira pas.

Cette affreuse sensation que vous ressentez, que vous décririez comme un désappointement, une humiliation ou même de la colère ou de la peur, cette émotion négative que vous ressentez est votre indicateur que ce cortège de pensées, ces mots, cette attitude envers vous, ne sont pas en harmonie avec qui vous êtes. Votre système de guidage vous a permis de connaître, à chaque étape de votre route, chaque choix de pensée, de mot ou d'action que vous avez fait. Votre glorieux système de guidage vous a guidé pour vous faire savoir si votre bouchon flottait ou non, si vous étiez en harmonie avec la Source ou si vous ne l'étiez pas.

Qu'est-ce qu'une croyance ?
Une croyance n'est autre qu'une pensée que vous continuez de penser. Ce n'est pas une grosse affaire. C'est juste une habitude de penser. Quelles croyances entretenez-vous qui ne sont pas vibratoirement alignées avec qui vous êtes ? Comment allez-vous commencer à classer cela ? Comment allez-vous dire quelles pensées ou croyances que vous entretenez sont en harmonie avec l'énergie de votre Source ? Vous pouvez le dire par la façon dont vous sentez ces différentes choses. Lorsque vous ressentez de l'exaltation, de la joie, de l'euphorie ou de la passion, cela signifie que, peu importe sur quoi se porte votre attention, vous lui correspondez vibratoirement. Lorsque vous ressentez de la peur, de la colère, de la frustration, de la solitude, de la culpabilité, du blâme ou toute autre émotion négative, cela signifie que, à ce moment, peu importe sur quoi se porte votre attention, cela n'est pas aligné vibratoirement avec qui vous êtes réellement.
Pauvre vous ! Nous ne savons pas comment vous subissez cela lorsque vous vous démenez dans votre environnement physique, essayant de conduire votre vie selon les règles que tant de personnes vous présentent. Quelqu'un nous disait il n'y a pas longtemps : « Abraham, c'est vraiment épeurant. » Il disait : « J'ai suivi une philosophie pendant de nombreuses années et l'autre jour, j'ai entendu quelqu'un prononcer des mots très dérangeants qui disaient que le mode de vie que j'avais choisi était complètement erroné et que je méritais l'enfer. » Et il ajoutait : « Je ne veux pas croire que cette personne ait raison. Mais qu'en est-il si elle a raison ? Qu'arrivera-t-il si les choix que j'ai faits, ayant été guidé par cette voix-ci, cette voix-là ou cette autre voix, sont de mauvais choix ? Comment saurait-on jamais quel groupe suivre ? »
Combien cela peut-il être satisfaisant, et quelle sensation d'énorme soulagement cela peut-il être, que de découvrir que, durant tout ce temps, vous aviez la guidance intérieure qui vous laissait savoir, ici et maintenant, quel était le contenu vibratoire de ce sur quoi portait votre attention. Pas une guidance punitive qui dit que « si tu continues d'agir mal, tu seras puni » mais juste une simple guidance du moment qui dit que « cela n'est pas en harmonie avec qui tu es ou avec ce que tu veux ».
Il est très libérateur de découvrir la guidance qui vient de l'intérieur et, en fait, cela est essentiel pour apprendre à modeler l'énergie car vous avez à trouver certains critères de mesure. « Si vous éprouvez une émotion négative, ne savez pas ce qu'elle signifie et ne pouvez la libérer, ne vous en faites pas, elle deviendra plus grosse. Et si vous ne la reconnaissez pas encore et que, par la loi de l'attraction, vous continuez de la retenir à vous, ne vous en faites pas, elle grossira encore... » Ainsi, s'il y a des choses qui se manifestent à vous d'une manière qui vous déplaise, tout ce que cela signifie, c'est que vous avez une habitude vibratoire qui, d'une certaine façon, y correspond.
Abraham
---------------
Traduit le 7 septembre 2005, par Caroline Leroux et Simon Leclerc
http://www.lespasseurs.com/dotclear/index.php/2009/06/18/3548-abraham-votre-influence-dans-lunivers-vibratoire

L'effet d'ondulation

Lâcher-Prise


Lâcher prise
envoyé par sakiamuni. -

mercredi 19 août 2009

Ho'oponopono

Ho'oponopono : "Je m'excuse, je vous aime"

Par Joe Vitale

Il y a deux ans, j’ai entendu parler d’un thérapeute d’Hawai qui a guéri une salle complète de patients aliénés criminels — sans ne jamais voir aucun d’eux.
Le psychologue étudiait le dossier d’un interné et ensuite regardait en lui-même pour voir comment il avait créé la maladie de cette personne. À mesure qu’il s’améliorait lui-même, le patient s’améliorait.

Quand j’ai entendu cette histoire pour la première fois, j’ai pensé que c’était une légende urbaine. Comment quelqu’un pouvait-il guérir quelqu’un d’autre en se guérissant lui même? Comment même le meilleur maître de l’auto-amélioration pouvait-il guérir l’aliéné criminel? Ça n’avait pas de sens. Ce n’était pas logique. J’ai donc rejeté cette histoire.
Cependant, je l’ai entendue de nouveau un an plus tard. J’ai entendu dire que le thérapeute avait utilisé un procédé de guérison hawaïen appelé Ho’oponopono.
Je n’en avais jamais entendu parler, pourtant je ne pouvais laisser cela me sortir de l’esprit. Si l’histoire était vraie, je devais en savoir davantage.

J’avais toujours compris que « responsabilité totale » signifiait que j’étais responsable de ce que je pensais et de ce que je faisais. Au-delà de ça, je n’y étais pour rien. Je crois que la plupart des gens considèrent la responsabilité totale de cette façon-là. Nous sommes responsables de ce que nous faisons, pas de ce que n’importe qui d’autre fait, mais cela est faux.
Le thérapeute hawaïen qui a guéri ces personnes malades mentales allait m’enseigner une nouvelle perspective avancée sur la responsabilité totale.

Il s'appelle Dr Ihaleakala Hew Len. Nous avons probablement passé une heure à parler lors de notre premier appel téléphonique. Je lui ai demandé de me raconter toute l’histoire de son travail en tant que thérapeute. Il a expliqué qu’il avait travaillé quatre ans à l’hôpital de l’État d’Hawaii. Cette salle où ils
gardaient les malades mentaux criminels était dangereuse. Des psychologues quittaient chaque mois. Le personnel prenait beaucoup de congés de maladie ou s’en
allait, tout simplement. Les gens marchaient dans cette salle en gardant le dos contre le mur, craignant d’être attaqués par les patients. Ce n’était pas un endroit agréable où vivre, travailler ou venir en visite.
Le Dr Len m’a dit qu’il ne voyait jamais ses patients. Il accepta d’avoir un bureau et de voir les dossiers. Pendant qu’il regardait les dossiers, il travaillait sur lui-même. À mesure qu’il travaillait sur lui-même, les patients commençaient à guérir.
« Après quelques mois, des patients à qui l’on avait dû mettre des entraves furent autorisés à marcher librement, m’a-t-il dit. D’autres, qui avaient dû être lourdement médicamentés commencèrent à abandonner leurs médicaments. Et ceux qui n’avaient aucune chance d’être relâchés furent libérés. »
J’étais stupéfait. « Pas seulement cela, poursuivit-il, le personnel commença à se plaire à venir travailler. L’absentéisme et le roulement du personnel prirent fin. Nous avons fini par avoir plus de personnel que nous en avions besoin parce que les patients étaient relâchés et que tout le personnel se présentait pour travailler. Aujourd’hui, cette salle est fermée. »

C'est là que je devais poser la question d'un million de dollars : « Qu'est-ce que vous faisiez en vous-même qui amenait ces gens à changer? »
« Tout simplement, je guérissais la partie de moi qui les avait créés », a-t-il dit.
Je ne comprenais pas. Le Dr Len a expliqué que la responsabilité totale pour votre vie signifie que tout dans votre vie — simplement parce que c'est dans votre vie — est de votre responsabilité. En un sens littéral, le monde entier est votre création.
Ouais ! Cela est difficile à avaler. Être responsable de ce que j'ai dit ou fait est une chose. Être responsable de ce que chacun dans ma vie dit ou fait est une tout autre chose. Pourtant, la vérité, c'est que si vous assumez la complète responsabilité de votre vie, alors tout ce que vous voyez, entendez, goûtez, touchez ou expérimentez de quelque façon est de votre responsabilité parce que c'est dans votrevie.
Cela signifie que les activités terroristes, le président, l'économie — quoi que ce soit que vous expérimentez et que vous n'aimez pas —, c'est à vous qu'il revient de les guérir. Ils n'existent, pour ainsi dire, que comme des projections venant de l'intérieur de vous. Le problème n'est pas leur, il est vôtre et pour les changer, vous avez à vous changer. Je sais que cela est difficile à saisir, sans parler que c'est difficile à accepter et à vivre pour de vrai. Le blâme est beaucoup plus facile que la responsabilité totale, mais à mesure que je parlais avec le Dr Len, j'ai commencé à réaliser que la guérison pour lui et dans le Ho'oponopono signifie s'aimer soi-même.
Si vous voulez améliorer votre vie, vous devez guérir votre vie. Si vous voulez guérir quelqu'un — même un criminel malade mental — vous le ferez en vous guérissant.
J'ai demandé au Dr Len comment il s'y prenait pour se guérir lui-même. Qu'est-ce qu'il faisait, exactement, quand il regardait les dossiers de ces patients?
« Je faisais juste répéter : "Je m'excuse" et "Je vous aime" encore et encore », a-t-il expliqué.
— C'est tout?
— C'est tout. »
Il se trouve que vous aimer vous-même est la plus merveilleuse façon de vous améliorer, et à mesure que vous vous améliorez, vous améliorez votre monde. Laissez-moi vous donner un exemple rapide de la façon dont ça marche.
Un jour, quelqu'un m'a envoyé un courriel qui m'a contrarié. Auparavant, j'aurais traité la situation en travaillant sur mes points faibles émotionnels ou en essayant de raisonner avec la personne qui avait envoyé le message désagréable. Cette fois-là, j'ai décidé d'essayer la méthode du Dr Len. Je répétais en
silence « Je m'excuse » et « Je vous aime », je ne le disais à personne en particulier. J'évoquais simplement l'esprit d'amour pour guérir en moi ce qui avait créé la circonstance extérieure. En dedans d'une heure, j'ai reçu un courriel de la même personne. Il s'excusait pour son message précédent.
Rappelez-vous que je n'avais pris aucune mesure extérieure pour obtenir ces excuses. Je ne lui avais même pas répondu. Pourtant, en disant « Je t'aime », j'avais en quelque sorte guéri en moi ce qui le créait.

J'ai par la suite participé à un atelier de Ho'oponopono animé par le Dr Len. Il a maintenant 70 ans, il est considéré comme un grand-père chaman et il est quelque peu solitaire.
Il a loué mon livre The Attractor Factor. Il m'a dit qu'à mesure que je m'améliorerai, la vibration de mon livre augmentera et que chacun le sentira quand il le lira. Bref, dans la mesure où je m'améliorerai, mes lecteurs s'amélioreront.
« Qu'en est-il des livres qui sont déjà vendus et qui se trouvent un peu partout (out there)? », ai-je demandé. « Ils ne sont pas "un peu partout" », a-t-il expliqué, m'étonnant encore une fois avec sa sagesse mystique. « Ils sont encore en vous. » En résumé, il n'y a pas d'un peu partout.
Cela prendrait un livre entier pour expliquer cette technique avancée avec la profondeur qu'elle mérite.
Qu'il suffise de dire que chaque fois que vous voulez améliorer quelque chose dans votre vie, il n'y a qu'une seule place où regarder : en vous.
Quand vous regardez, faites-le avec amour.


Traduit de l'anglais (USA) par Andrée Thouin avec la permission de l'auteur.
Texte original : http://www.freewebs.com/shamanism/articles.htm
Site de l'auteur : http://www.mrfire.com/


jeudi 13 août 2009

Voyage au-delà de mon cerveau

Conférence de la neuro-anatomiste Jill Bolte Taylor qui a eu une attaque cérébrale du cerveau gauche et a vécu une expérience très particulière ressemblant de près à l'Eveil(sous-titrage en français). La vidéo a fait le tour du monde tandis que son livre du même titre My Stroke of Insight (Voyage au-delà de mon cerveau - Editions J.C. Lattès) sort en librairie.